Les élèves s'expriment sur les violences faites aux femmes

Par JULIE GUILLEMANT, publié le vendredi 25 novembre 2022 14:33 - Mis à jour le vendredi 25 novembre 2022 14:51
IMG-5744-min.jpg
Dans le cadre de cette journée de sensibilisation, les élèves volontaires ont participé à un atelier de Photolangage au CDI. Ils se sont exprimé à partir d'images. Découvrez quelques exemples de productions dans l'article !

Sur le temps de la pause méridienne, les élèves volontaires se sont rendus au CDI pour participer à un atelier de Photolangage, le principe ?

Une sélection d'images est proposée aux élèves qui choisissent une image puis la présente à tour de rôle à leurs camarades en expliquant le sens de leur image et leur choix.

Suite à cette discussion, les élèves ont classés les images selon des thématiques de leurs choix : violence physique, violence psychologique, violence sexuelle, atteinte à la liberté d'expression, violence conjugale/féminicide pour prendre conscience de tous les types de violences faites aux femmes.

Les élèves ont ensuite écrit un petit texte sur leur image. Vous en retrouvez quelques exemples ci-dessous.

 

En parler, par Catarina

"Les violences faites aux femmes sont nombreuses.

Les femmes cachent leur tristesse sous un sourire pour ne pas qu'on s'inquiète pour elles, mais les homes vont continuer à faire beaucoup de violence.

Donc il vaut mieux en parler à la famille ou à des amis ou des personnes proches. Mais si ça continue encore et que vous n'en pouvez plus, appelez la police !"      

 

 

Par Julien

 

"Le machisme me choque car toutes les 48 heures une femme se fait tuer."

 

 

 

 

Violences physiques

 

"On voit sur l'image qu'une femme est au sol, et si on regarde bien il y a une ombre.

Je crois que c'est son mari qui veut lui faire du mal.

Si vous voyez une personne faire ça appelez le 3919. Merci."

 

 

 

 

 

Par Sophia

"J'ai choisi cette image parce-que je pense qu'elle correspond à ce

qu'une femme pense à chaque fois qu'elle sort le soir,

par exemple en boite de nuit."

 

 

 

 

"Ces femmes se font draguer par des inconnus alors qu'elles

n'avaient rien demandé. Ce n'est pas normal !"

 

 

 

 

" La plupart du temps, la femme se fait taper,

voire même tuer par la personne qu'elle aime "