En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Happy Culture

Projet "Chassé-Croisé" au Collège

Par SEVERINE LEMOINE, publié le mercredi 13 novembre 2019 21:13 - Mis à jour le mercredi 13 novembre 2019 21:18
image003.png
La classe de 6ème E participe à la Biennale de la danse à Lyon dans le cadre du projet "Chassé-Croisé" ! Et plusieurs événements autour de la danse et des cultures africaines sont à découvrir...

Confronter les histoires individuelles dans un projet collectif

Rassembler les élèves autour de valeurs : rigueur, exigence, générosité 

Leur faire découvrir de nouvelles cultures

Les sensibiliser à l’écriture chorégraphique

Rendre le corps dansant poétique

 

Voici résumés, en quelques mots, les enjeux du projet artistique « Chassé-Croisé », qui sera mené en 6ème E cette année sous la houlette d'Aurélie Coulon, professeur d'EPS au collège. 

 

Dans le cadre du projet « Chassé-Croisé », les élèves de 6ème E auront ainsi la chance de travailler avec Aïcha M'Barek et Hafiz Dhaou, les deux danseurs-chorégraphes de la compagnie Chatha pendant les séances d’EPS et lors de restitutions publiques organisées à Châtillon-sur Chalaronne et à Divonne (5 juillet, 29 août, 5 septembre 2020) avant de participer au 13ème Défilé de la Biennale de la Danse, un événement international qui rassemblera 4000 danseurs à Lyon le dimanche 13 septembre 2020.

 

Cette collaboration avec la compagnie Chatha, proposée par L’Esplanade du lac à Divonne dans le cadre d’une résidence artistique de trois ans, s’insère dans un cadre plus large : « Africa 2020 »la Saison des cultures africaines en France organisée par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Dans l’Ain, l’école de danse Studio.S à Prévessin, la MJC de Gex, des danseurs amateurs à Divonne, une école de danse à Bourg et un collège à Châtillon y participent également.

 

            Ce projet s’inscrit naturellement dans le PEAC (Parcours d’éducation artistique et culturelle) mené au Collège et s’appuie sur notre projet d’établissement : axe 1. Garantir et accompagner des parcours de réussite porteurs de sens et individualisés / axe 2. Citoyenneté, vivre-ensemble, valeurs de la République / axe 3. Amener l’élève à acquérir une connaissance de lui-même, à faire preuve de curiosité et à dépasser les préjugés. 

 

Si vous souhaitez participer à « Chassé-Croisé », plusieurs modalités vous sont proposées :

-vous pouvez prendre part à la confection des costumes qui seront portés par les élèves le 13 septembre 2020 à Lyon, en collaboration avec le créateur de mode tunisien Salah Barka.

-vous pouvez découvrir les cultures africaines en cours à l’occasion de la saison culturelle « Africa 2020 » (plusieurs événements artistiques seront organisés en France l’année prochaine).

-vous pouvez venir assister au défilé le dimanche 13 septembre 2020 à Lyon...

 

Perrine Devaux, responsable de la médiation à L’Esplanade du lac, vous invite à deux événements culturels à Divonne en lien avec « Chassé-Croisé » : 

-le samedi 13 novembre, si vous souhaitez mettre un brin de mouvement et de poésie dans votre week-end, n’hésitez pas à participer à l’atelier parents-enfants (à partir de 7 ans) animé par un danseur de la compagnie Propos qui se produira le soir-même à l’Esplanade. 

La participation est libre et sur inscription mediation.esplanade@divonne.fr

-le samedi 30 novembre, journée animée par la compagnie Chatha ! Performance artistique à 10h30, présentation de « Chassé-Croisé » à 11h, buffet canadien à 12h, atelier danse pour toutes et tous de 14h à 17h. 

Entrée libre et gratuite, réservation conseillée pour les ateliers  mediation.esplanade@divonne.fr

 

 

Dans la danse, le chassé-croisé est un pas où deux personnes font en même temps un déplacement sur le côté tout en se croisant. C’est un échange de place et de rôle qui dessine un mouvement de déplacement réciproque et simultané. La compagnie Chatha propose de faire de ce projet un chassé-croisé entre la tolérance et l’amour de son prochain sans aucune restriction. Ils veulent refléter un dialogue de culture fondé sur le respect, tout en unissant et croisant nos différences. Le but étant d’écrire une danse à l’unisson qui efface toute frontière au profit de la rencontre humaine.

Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou