En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Exposition sur la Retirada

Par MARIE-CHRISTINE BRUYAS, publié le jeudi 12 mars 2020 10:15 - Mis à jour le jeudi 12 mars 2020 15:14
la retirada robert capa.jpg

La Retirada

Il s'agit de l'exode des réfugiés espagnols lors de la guerre d'Espagne, à partir de 1937 et qui s'accéléra lors de la victoire du général Franco et de ses troupes. L'exode des républicains et de leurs familles est du à la peur d'une répression de la part des franquistes. Il s'agit de 500000 personnes dont 300000 civils et 200000 combattants.

Ils franchirent les frontière franco espagnole à Port Bou, le Perthus, Mollo et Puigcerda dans des conditions terribles. Ils arrivèrent sur le sol français exténués, blessés ou malades. Ils furent placés dans des camps, dans le sud ouest de la France, les plus importants furent: Argelès sur mer, Barcarès, Saint Cyprien, Collioure(66),  le Vernet(09), Gurs(64), Bram(11). 

Ces camps vétustes( au départ il n'y avait pas d'eau courante, pas de sanitaire, pas de baraquement) et surpeuplés ont amené l'apparition de maladies telles que: la dysenterie, la pneumonie, la typhoïde, la tuberculose,  mais on mourrait aussi de faim et de froid. Durant les 6 premiers mois de 1939, 14600 personnes sont mortes dans les camps.

Le camp de Collioure avait un statut spécial. Les républicains les plus virulents y étaient internés. Ils étaient incarcérés dans les geôles du fort militaire de Collioure. Les conditions de vie y étaient plus dures, la surveillance plus stricte. Les réfugiés étaient contraints aux travaux forcés et sous alimentés. Ils furent traités comme des bagnards et subirent des sévices.

De nombreux exilés choisirent de vivre en France mais certains partirent en Afrique du nord, en Amérique du sud, au Royaume uni et en URSS.